Feeds:
Articles
Commentaires

Je suis une rockeuse de la mort. Ben quoi, j’habite à côté du cimetière du Père Lachaise et j’ai des chaussures à clous ça suffit pas? Non? Ah ben tant pis alors.
Bref, trêve de galéjades, il y’a peut-être quoi, trois semaines, une bonne surprise vient donner un coup de « bien » dans ma vie triste, moche, monotone, pathétique (ce sont des mots-clés Google qui remontent bien): le mag BE vient tourner chez moi pour un Fashion Safari. Je suis trop un prédateur. Meow. Graou.

Au passage, un grand merci aux adorables Lauren et Romain. Et merci pour les commentaires à mourir de rire !

Salut !

Caroline.

Publicités

Pic-Chic

Salut,

Après le traumatisme ophtalmologique subit en début de semaine, je devais rétablir l’ordre du bon goût!

Et pour cela, rien de mieux qu’une jolie collaboration entre Tommy Hilfiger et plusieurs marques françaises pour un panier pique-nique SO CHIC et/ou SO CHOC ! (ça c’est quand on connait le prix, mais le luxe n’a pas de prix n’est-ce pas ?).

Alors on y trouve pêle-mêle: de la vaisselle et des couverts Christofle, des flûtes à champagne et des verres à eau Baccarat, des couteaux Laguiole, des produits Fauchon, des boules de pétanque Obut (ce qu’on préfère dans le lot, pour de vrai)…the french art of living par un américain on aura tout vu!

Panier pique-nique Tommy Hilfiger vendu en édition limitée (10 exemplaires) et en exclusivité dans son flagship des Champs-Elysées ( 65, avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris).

Prix: 2000€

Bon ok ce n’est pas donné donné, mais comme je suis une fille extraordinaire, j’ai pensé à vous mes ami(e)s et j’ai concocté un panier pique-nique fleuri spécial Jennifer!

De haut en bas et de gauche à droite: Panier en osier trouvé sur Cémonjardin, thermos chinois trouvé sur Pivoine et Tapioca, assiette à dessert et verre Zara Home, couverts Sabre et jeu de boules + étui en cuir Obut.

Vivement le printemps!

A plus tard,

Jennifer.

Quand notre très cher Karl (Lagerfeld, cela va de chat) signe une collection capsule pour Hogan  été 2011 on s’attend à un truc du genre « vraiment coolos ». Ouais ben non en fait. Non vraiment n’insistez pas. Bon après si vous êtes dans un trip santiag tiret pied-bot, alors là pourquoi pas. Tous les goûts sont dans la nature.

L’objet du délit-re :

Si vous voulez vous faire une petite frayeur et voir toute la collection, c’est par là.

Alors ? C’est moi ou…?

Adios los burritos.

Caroline.

Mes très chères et respectables dindes,

Si vous nous lisez aujourd’hui c’est que vous avez survécu aux différentes orgies alimentaires de la fin d’année 2010, alors hourra et très belle année 2011 !!

En ce jour délicieux, j’aimerais vous parler de ma dernière découverte littéraire: « Les Bonnes Manières » L’art du chic selon Lady Cartland.

En effet, les éditions J’ai lu ont eu la merveilleuse idée d’éditer ce petit manuel très pratique pour toutes celles qui souhaitent un jour épouser un héritier. Eh oui! ce n’est pas parce que nous sommes des dindes, que nous devons avoir de piètres manières. Alors on achète ce joli petit livre et on essaie de trouver celui qui pourra enfin nous offrir LE sac de nos rêves (un Alexander Wang fera l’affaire)…  Intéressée moi ? M’enfin voyons.

Dans tous les cas, il s’agit là d’un petit ouvrage utile, facile à lire et peu onéreux. Un moment de plaisir qui vous permettra de briller en société !

Pour couronner le tout, voici, selon moi, le nécessaire indispensable à toute lady.

De haut en bas et de gauche à droite: Bracelet  Adeline Affre, robe Topshop, sac Louise de Mysuelly, Tasse et sous-tasse à café Marie-Antoinette, ballerine Asos et gâteau Ladurée.

« Les Bonnes Manières » L’art du chic selon Lady Cartland, éditions J’ai lu.

Prix éditeur: 10€

Veuillez agréer, lectrices, lecteurs, mes salutations distinguées.

Bien cordialement,

Jennifer

Au tour de mes oreilles

Hello hello,

Bon moi je suis une zinzin, vous le saviez bien vrai? Et vous savez aussi que je n’ai plus vraiment de lobes d’oreilles à proprement parler. Enfin si j’en ai, mais au lieu de me dire « tiens un petit trou pour mettre des petites boucles d’oreilles c’est une bonne chose » moi je me suis plutôt dit, « ouais mais on dit bien que plus on est de fous plus on rit ». On dit aussi que qui part à la chasse perd sa place, mais on s’éloigne du propos enfin voyons. Bon tout ça pour dire que mes trous d’oreilles excèdent insolemment les 14 mm. Du coup et ce malgré des lobes tout à fait altiers, trouver des choses fines, élégantes et originales à pendre à mes esgourdes est à peu près aussi évident que d’envoyer Bernard au tapi.

Mais heureusement il y’ a les elfes. Et Urban Outfitters aussi.

Non parce que moi voyez j’aime bien ça les elfes, déjà parce que  c’est joli un elfe et qu’en général et arrêtez-moi si je me fourvoie mais ils ont souvent de charmants tours d’oreilles. Oui parce que chez les elfes boucles d’oreilles ça ne se dit pas. Pas assez elfique.

Au final elle veut en venir où celle-là ?

Le but de mes tergiversations sont donc sensées nous mener à ces fameux tours d’oreilles à mi-chemin entre le bijou de corps et la BO classique.

En image ? En image !

Urban Outfitters, 16€

Urban Outfitters, 14€

Armor sur le site d'Urban Outfitters, 107€

Atelier des Elfes

Atelier des Elfes modèle D'algues, 37€

Atelier des Elfes modèle Irrigue, 38€

Atelier des Elfes modèle Nil Bleu, 40 €

Et voilà pour mon petit shopping d’oreilles. Je vous recommande vraiment vraiment d’aller faire un tour sur le site de l’Atelier des elfes, on y trouve tout un tas de petites merveilles, des diadèmes, des bracelets, des bagues, des broches… Moi  je l’adore, il est simplement magique (on y revient toujours).

Allez, à plus dans l’bus !

 

Salut les amigos,

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas et pendant que tout le monde se rue dans les magasins, eh bien moi, car je suis bien au-delà de tout ça, j’en profite pour aller faire quelques expos (pas con la meuf hein…hein?). Ce week-end, je suis donc allée voir l’exposition Bvlgari au Grand Palais, et comment vous dire ça avec un enthousiasme tout modéré… c’était… EBLOUISSANT. Et je n’en rajoute même pas un peu.

Des bijoux resplendissants, une scénographie belle et bien pensée, des diamants en veux-tu en voilà, bref une caverne d’Ali Baba pour dindes. Filles. Les hommes (riches) aussi sont les bienvenus, on ne sait jamais si vous n’avez toujours pas trouvé de cadeau de Noël (chers).

Quelques photos…

Exposition Bulgari, 125 ans de magnificence italienne au Grand Palais, actuellement et jusqu’au 12 janvier 2011.

Ouvert tous les jours de 10h à 20h, jusqu’à 22h les mercredis, vendredis et samedis.

Tarif: 12€, gratuit pour les moins de 10 ans.

See you soon,

Jennifer.

Blessed Be

Hell’O,

Je sais pas vous, mais moi, côté beauté j’aime bien les jolies choses qui font un peu rêver. Pas rêver parce que ça te coûte un bras 50 centimes, mais plutôt parce que, aussi con que ça puisse être une crème, ben ça peut aussi te raconter une petite histoire. Je sens bien que je suis pas claire. Bref, pour faire plus simple, un bien beau jour, j’ai découvert la marque Garancia qui crée des cosmétiques qui allient actifs botaniques traditionnels et nouvelles technologies. Oh le mâlin mélange ! Mais le vrai truc chanmax dans tout ça, c’est la tronche des produits et leurs petits-petits noms charmants. Exemple ? En image voyons !

Eau de Sourcellerie, ça claque non ? C’est mon parfum occasionnel, je l’aime bien le soir après la douche. Ah oui parce qu’en plus d’être un parfum, c’est aussi un anti-oxydant.

Diabolique Tomate – Crème d’eau, hydratant 24h, anti-âge, bonne mine (et ça marche pour de vrai).

Formule Ensorcellante – Gommage sans grain qui hydrate et lisse la peau.

Philtre légendaire et centenaire retrouvé – embellisseur de teint qui sent méga bon.

Perso je suis devenue addict. MAGIQUE. Et à regarder les avis des utilisatrices sur le site de notre ami Sephora, je ne suis pas la seule à avoir craqué. MAGIQUE que je vous dit.

Les prix vont de 20 à 40 € environ et pour les points de ventes, on peut trouver la gamme dans certaines pharmacie et chez Monoprix.

Pour le reste des infos, c’est chez Garancia.

Adios albinos,

Caroline. Votre dévouée.